Augmentation Mammaire Turquie

Augmentation Mammaire

Augmentation Mammaire en Turquie

Le corps perd son aspect esthétique avec le temps en raison de facteurs génétiques et environnementaux. Bien que ce processus puisse être retardé par des méthodes non chirurgicales, il est inévitable. Dans les cas où l’esthétique corporelle ne peut être assurée par des méthodes non chirurgicales, des méthodes semi-opérées et opérées sont portées à la rescousse des individus. Comme il est connu, afin de fournir une esthétique monolithique du corps à des régions individuelles, il est impératif d’intervenir avec différentes techniques. Bien que le visage, les cheveux, les fesses, la taille et les hanches soient les principales zones d’intervention, une autre zone est autant intervenue que la poitrine.

Prendre rendez-vous

L’évaluation esthétique de la zone thoracique, plus précisément, des seins est relativement relative. La compréhension sociale, le processus historique et de nombreux autres facteurs sont efficaces pour déterminer si les seins sont esthétiques. Aujourd’hui, les seins angulaires latéraux droits, dodus et corrects sont considérés comme esthétiques. Ici, l’opération consistant à combiner la version mammaire la plus appropriée avec le corps de la personne est appelée chirurgie d’augmentation mammaire. Bien que l’objectif principal de l’opération puisse sembler agrandir les seins, l’objectif principal n’est pas exactement cela. En plus de l’agrandissement, il est également parmi les principaux objectifs de l’opération de resserrer, de repulper et d’améliorer l’angle.

Résumé du Traitement

Durée de L'opération

4 - 6 Heures

Anesthésie

Anesthésie Générale

Rester à L'hôpital

1

Récupération

2 Semaines

Retour au travail

Immédiat

Garantie

Garantie à vie

Hébergement

5 Jours

Transfert VIP

Oui

Résultats du Traitement

À propos de la chirurgie d’augmentation mammaire

Il existe des différences esthétiques ainsi que des différences physiologiques entre le corps féminin et masculin. Ces différences esthétiques varient d’une société à l’autre et au processus historique, mais il est généralement admis que le corps féminin doit être esthétiquement beau. Les seins sont les principaux domaines d’intervention dans le processus d’acquérir une apparence esthétique du corps féminin. Comme leur capacité à être affectée à la fois par des facteurs environnementaux et génétiques est assez élevée, l’esthétique mammaire disparaît même quand ils sont encore à l’âge mûr. Dans certains cas, les seins ne semblent jamais esthétiques. Cette invisibilité esthétique affecte la psychologie, le statut social et le mode de vie des femmes en général.

Les problèmes psychologiques et sociaux à partir de l’absence d’esthétique mammaire occupent une grande place dans la vie des femmes. La façon d’éliminer ce problème est finalement les chirurgies d’augmentation mammaire. Grâce aux chirurgies d’augmentation mammaire, les seins, qui sont l’une des parties les plus importantes du corps, sont rendus esthétiques, ils sont dressés et repulpés.

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire?

Bien que le sein se trouve chez les hommes et les femmes, il ne devient une forme esthétiquement nécessaire que chez les femmes. Bien que cette compréhension perd progressivement de son effet en raison des problèmes et des déficiences physiques causées par le cancer du sein, le sein est toujours d’une grande importance en termes d’esthétique.

Comme on le sait, la fonction principale des seins est l’allaitement maternel. Les seins jouent un rôle important dans l’alimentation du bébé après l’accouchement. Grâce aux canaux lactiques qu’il contient, il assure un développement sain au bébé. Les chirurgies d’augmentation mammaire sont des opérations pour agrandir et améliorer les seins sans endommager les canaux lactifères, si ce n’est pas nécessaire.

Chaque géographie a des caractéristiques physiques uniques. Chaque individu participant au pool génétique en vivant longtemps dans la géographie concernée possède ces caractéristiques physiques dans une large mesure. Les hanches et les épaules des femmes dans la géographie anatolienne sont larges, leurs seins sont relativement petits. Bien qu’ils ne soient pas essentiellement petits, ils semblent être petits en raison de l’effet de la hanche et de l’épaule. La deuxième caractéristique négative est que les seins sont très adaptés à l’affaissement. En d’autres termes, une grande majorité de femmes dans notre pays ont des problèmes avec l’esthétique de leurs seins à un âge moyen. De plus, comme le risque de développer un cancer du sein est assez élevé, des opérations d’augmentation mammaire sont fréquemment effectuées.

L’augmentation mammaire n’est pas seulement soutenue par les seins en volume. Ce sont des opérations qui se compliquent avec la combinaison d’opérations telles que l’étirement et la mise en forme. Il est possible d’augmenter la taille des seins à la taille de la personne, et de les maintenir à l’angle droit et de manière étirée avec les opérations d’augmentation mammaire.

Conditions nécessitant une chirurgie d’augmentation mammaire

Bien qu’il y ait des dizaines de substances ajoutées au fond, la perturbation de l’esthétique mammaire est suffisante pour la procédure des opérations d’augmentation mammaire. Les causes directes ou indirectes qui perturbent l’esthétique mammaire font partie des situations qui nécessitent une chirurgie d’augmentation mammaire. Si vous devez trier l’article:

Avec l’âge, les seins perdent leur structure tendue. En raison de la gravité et de l’affaiblissement des tissus conjonctifs, les mamelons commencent à s’affaisser à partir des années trente. Surtout, les seins plus volumineux s’affaissent plus tôt et les taux d’affaissement sont plus élevés.

Un faible volume mammaire est la principale raison de la chirurgie. En raison des caractéristiques génétiques de la personne, ses seins sont petits. Il utilise des opérations d’augmentation mammaire pour obtenir une apparence esthétique.

Génétiquement, il peut y avoir des problèmes de développement dans deux seins ou dans l’un des seins. Ces problèmes peuvent être observés dès la naissance et peuvent survenir plus tard. À la suite d’une déficience développementale, un sein peut être plus gros, plus petit ou à des angles différents de l’autre. Ces problèmes d’apparence sont parmi les principales causes de chirurgie.

Lorsque la graisse est injectée, l’équilibre hormonal est nécessaire pour maintenir la graisse. Perdre du poids rapidement ou utiliser des médicaments qui peuvent perturber l’équilibre hormonal peut détériorer l’apparence des seins. Si de telles situations ne peuvent être évitées sans chirurgie, des chirurgies d’augmentation mammaire sont effectuées.

Le cancer du sein, qui affecte les femmes dans une large mesure, est également la raison de la mise en œuvre de chirurgies pour l’élargissement du sein. C’est la pratique principale d’enlever complètement le volume du sein et de le remplacer par une forme et un volume appropriés.

Outre toutes ces raisons principales, des raisons mineures peuvent être comptées. En fin de compte, toutes les causes perturbent l’esthétique mammaire, qui ne peut être empêchée ou modifiée par d’autres méthodes. Dans de tels cas, la seule méthode à utiliser pour fournir la solution finale est les chirurgies d’augmentation mammaire. Plus précisément, ce sont des implants prothétiques.

Méthodes d’élargissement du sein

L’augmentation mammaire est l’une des opérations esthétiques mammaires les plus exigeantes. Étant donné que le nombre de facteurs à considérer et à calculer est assez élevé, la méthode à utiliser pour effectuer la chirurgie devient importante. Essentiellement, trois méthodes sont utilisées pour rendre le sein esthétique. Ces méthodes peuvent être utilisées seules ou ensemble. Le but principal est de rendre les seins esthétiquement adaptés au corps de la personne et de le faire en permanence.

En général, il y a un affaissement des seins qui ont besoin d’une hypertrophie. Comme l’affaissement ne peut pas être complètement résolu en augmentant le volume, une opération d’étirement est effectuée en standard dans les chirurgies d’augmentation mammaire. En plus de cette opération, une procédure de prothèse, une injection de graisse ou une injection de remplissage sont utilisées afin de fournir une taille suffisante. Il est possible de parler des avantages et des inconvénients de toutes les méthodes.

Augmentation mammaire avec injection de graisse

L’élément principal qui donne aux seins un aspect dodu est le tissu adipeux. Cependant, les tissus adipeux des autres parties du corps et les tissus adipeux des seins diffèrent les uns des autres. Contrairement aux opérations standard d’élimination des graisses et d’injection de graisses, la graisse prélevée dans les opérations d’injection de graisses au sein est soumise à un certain processus. Les tissus adipeux plus concentrés sont ensuite injectés dans les zones appropriées et planifiées des seins.

L’augmentation mammaire avec injection de graisse est extrêmement simple. Il est préféré par de nombreuses personnes car il ne nécessite pas d’incision chirurgicale. Le fait que les résultats obtenus par l’opération soient permanents entre un an et demi à deux ans est un avantage pour certains et un inconvénient pour d’autres. En général, il est recommandé aux femmes qui souhaitent une permanence d’appliquer une prothèse au lieu d’une injection de graisse.

Le meilleur avantage de la procédure d’injection de graisse est l’amincissement de la zone d’élimination des graisses. Étant donné que la zone d’élimination des graisses est généralement la taille ou la hanche, un aspect plus complet peut être obtenu avec beaucoup moins de matériau de remplissage. Aujourd’hui, la méthode d’augmentation mammaire la plus utilisée après la prothèse est l’injection de graisse.

Augmentation mammaire avec injection de remplissage

Les injections de remplissage se réfèrent à des substances créées synthétiquement pour remplacer les injections de graisse. Il est possible de dire que l’injection de graisse est un substitut à l’utilisation dans d’autres parties du corps ainsi que dans la région du sein.

Les matériaux utilisés pour remplir l’injection sont injectés dans les seins à l’aide d’injecteurs spéciaux, tout comme dans l’injection de graisse. En raison du fait que la substance a été spécialement développée pour le corps, aucune situation négative ne se produit. En général, bien qu’il n’y ait pas de problèmes dans la pratique, il n’est pas préféré par les médecins. Dans les cas où les procédures de prothèse sont trop importantes, des injections de graisse sont utilisées. Dans les cas où les deux méthodes ne peuvent pas être effectuées pour une raison, les injections de remplissage sont la seule option.

Une fois la garniture injectée, elle doit être mise en forme à l’aide de différents soutiens-gorge. De cette façon, une apparence complète est obtenue pendant environ deux ans après l’opération. Dès la deuxième année, le matériau de remplissage fond rapidement et les seins sont restaurés. La principale raison pour laquelle les chirurgiens plasticiens préfèrent peu remplir les injections est que les charges sont injectées dans le sein.

Élargissement mammaire avec prothèse en silicone

Les seins sont la clé pour rendre le corps esthétique. La principale méthode utilisée pour rendre les seins esthétiques permanents est la procédure prothétique. Placés sous le tissu mammaire, il existe des matériaux artificiels qui peuvent être fabriqués à partir de divers matériaux et de différentes tailles et formes. En plus d’être inoffensifs pour le corps, ils sont souvent préférés en raison de la facilité de la procédure.

Les prothèses ont un grand avantage sur les autres méthodes d’augmentation mammaire. Lorsqu’elle est évaluée en termes de permanence, il est possible de garder le sein esthétiquement pendant environ deux ans, alors qu’il est possible que le sein reste esthétique pendant une vingtaine d’années sans la moindre détérioration due à la prothèse.

La solution la plus fondamentale de toute condition pouvant nuire à l’esthétique mammaire est la procédure prothétique. Les prothèses pouvant être fabriquées sous différentes formes et modèles, elles répondent à tout type de demande. Ils peuvent être utilisés dans les cas où les résultats obtenus avec des méthodes non chirurgicales sont inadéquats, tels que des problèmes de développement dans deux ou un des seins en raison de certains facteurs génétiques ou environnementaux, des seins plus petits que souhaité, aucune symétrie entre les deux seins .

Les opérations d’augmentation mammaire comprennent également les opérations esthétiques mammaires. Bien qu’il soit généralement effectué à des fins esthétiques, il peut également être utilisé pour prévenir le cancer du sein et éliminer les conséquences négatives du cancer du sein. L’utilisation de prothèses est également très courante dans la correction de la vie sociale de la personne en éliminant les conséquences liées à une maladie grave.

Il est possible de diviser les prothèses en termes de forme, de contenu et de structure de surface. La prothèse idéale est choisie en fonction des caractéristiques corporelles de la personne, de ses souhaits et de certaines autres variables. Chaque type de prothèse présente des avantages et des inconvénients, mais avec la bonne application, des avantages maximaux sont obtenus de tous les types de prothèses.

Prothèse de forme

Les prothèses, qui sont différenciées en termes de forme, ont des différences de forme, comme leur nom l’indique, indépendamment de toutes les autres caractéristiques. Il est essentiellement divisé en deux, mais il est possible de jouer entre ces deux formes selon les souhaits et les caractéristiques corporelles de la personne. Lorsqu’elle est évaluée selon les points les plus extrêmes, il est possible de distinguer entre prothèse anatomique et prothèse ronde. Parce que la prothèse anatomique ressemble à une forme de goutte, elle peut également être appelée une prothèse de goutte. Les deux formes ont leurs avantages et leurs inconvénients en termes de prix et d’exécution. Bien que la forme avec la forme en goutte semble plus esthétique, les prothèses avec forme ronde sont également préférées dans certains cas.

Si le but est de gonfler le sein dans le sens d’un aspect naturel, de le rendre plein et de le dresser artificiellement, le type de prothèse à utiliser est rond. Si une opération esthétique est réalisée dans le but d’un aspect naturel, une prothèse de goutte doit être privilégiée. Le diamètre des prothèses en forme de goutte sur l’axe vertical est inférieur au diamètre sur l’axe horizontal. Cela permet à la prothèse de se dilater lorsqu’elle se déplace de haut en bas. De plus, la hauteur est différente dans différentes parties de la prothèse.

Prothèses

Le matériau à partir duquel la prothèse est fabriquée est également important. Il est également possible de diversifier les prothèses en fonction des matériaux à partir desquels elles sont fabriquées. Lorsque nous examinons indépendamment de la forme et de la structure de la surface, il est possible de diviser les prothèses en prothèses en silicone et en prothèses contenant du sérum physiologique. Aucun de ces matériaux n’a de danger pour le corps. Cependant, une prothèse contenant du sérum physiologique est proposée comme une bonne alternative pour les patients qui ne peuvent pas compter sur du silicone.

La qualité et la fiabilité des matériaux des prothèses à base de silicone produites à partir de matériaux approuvés par la FDA sont assez élevées. Il est également possible de conserver la forme du premier jour pendant de nombreuses années. De même, la fiabilité des prothèses sériques physiologiques, qui sont un liquide salin, est élevée. Bien que les souhaits du patient soient efficaces dans la phase de sélection, les recommandations du médecin peuvent également modifier la sélection.

Lorsqu’elles sont évaluées fonctionnellement, il existe de très petites différences entre les deux types de prothèses, ces différences peuvent être ignorées. Les résultats à long terme montrent également que les deux types de sérum n’ont pas de différence notable. De plus, quel que soit le matériau qui forme le contenu de la prothèse, la couche externe entourant le contenu est absolument en silicone. En d’autres termes, il est possible de trouver du silicone même dans les prothèses qui ne contiennent pas de silicone.

Prothèses pour la structure de surface

Une fois les prothèses placées sous le sein, un certain temps doit s’écouler avant de pouvoir s’adapter à la zone. La structure de surface des prothèses est l’un des facteurs efficaces pour raccourcir et prolonger cette période. Les prothèses, qui peuvent être fixées à l’endroit où elles sont placées plus facilement, raccourcissent considérablement le temps de cicatrisation. Lorsqu’elles sont évaluées indépendamment de toutes les autres caractéristiques, il est possible de diviser les prothèses en deux en termes de formes de surface.

Les premières et plus appréciées sont les prothèses à surface rugueuse. Ces prothèses sont facilement fixées à la zone où elles sont placées. Ils sont également assez indifférents aux influences extérieures. Grâce à ces fonctionnalités, il est plus facile de surmonter les traumatismes causés par la négligence. Cependant, dans certains cas, il est également possible de sélectionner des prothèses à surface plane au lieu de prothèses à surface grumeleuse. À la suite des demandes du patient et des recommandations du médecin, ce processus de sélection a lieu.

Avant la chirurgie d’augmentation mammaire

Notre pays est bien développé dans toutes les branches de la chirurgie esthétique. De nombreux patients étrangers viennent dans notre pays pour des opérations de chirurgie esthétique en considérant l’avantage du prix. Les chirurgies d’augmentation mammaire sont les chirurgies les plus courantes. Lorsqu’elle est évaluée en général, il est possible de dire que l’une des plus grandes parts de toutes les chirurgies est la chirurgie d’augmentation mammaire. En tant que tel, il est possible de dire que les médecins ont acquis beaucoup d’expérience.

Lorsqu’elles sont évaluées en termes de risques, de complications et de certaines autres conditions négatives, nous pouvons dire que les opérations d’augmentation mammaire ont très peu de risques. Bien qu’il soit très peu probable qu’une situation négative se produise pendant et après l’opération, un processus de préparation sérieux est effectué avant les opérations d’augmentation mammaire. Ce processus est à la fois pour la reconnaissance du corps du patient et pour la réduction des risques. Dans le processus préopératoire, des choses telles que répondre aux souhaits du patient, évaluer les possibilités et déterminer la méthode sont traitées. C’est précisément dans la période précédant la chirurgie que le patient commence à vivre à la lumière de recommandations qui amélioreront la qualité de vie.

Antécédents du patient

Lorsque le patient visite le médecin pour une chirurgie esthétique, ses antécédents médicaux doivent être pris pour être inclus dans l’examen physique. Les opérations et les maladies que le patient avait jusqu’à ce jour sont apprises. Les méthodes utilisées pour le traitement de ces maladies, les médicaments utilisés et toutes les autres méthodes sont évalués.

Le corps est pleinement reconnu en analysant la vie quotidienne du patient, ses troubles de la vie quotidienne et ses affections chroniques. En prenant les antécédents d’un patient, en anticipant les risques qui peuvent se développer au cours de l’opération chirurgicale, il est essentiel de vérifier l’adéquation du patient à la lumière des informations reçues. Même si l’opération est simple et courte, une enquête sur les antécédents médicaux est toujours nécessaire.

Évaluation des médicaments utilisés

Lorsque les gens visitent un chirurgien esthétique avec la demande d’une chirurgie prothétique, les antécédents médicaux sont pris et l’évaluation des médicaments utilisés après l’achèvement de l’examen physique. Les médicaments sont utilisés dans le traitement de diverses maladies aiguës, réactions allergiques ou maladies chroniques. En plus de remplir les objectifs de la prise des médicaments, ils peuvent également influencer certaines fonctions inattendues. Bien que cet effet fermé qu’ils exercent dans des conditions de vie normales puisse être ignoré, une telle chose n’est pas possible avant l’opération. Surtout dans les opérations où une incision est pratiquée, chaque médicament pris est examiné sérieusement afin d’éliminer le risque de saignement. Que le médicament soit pris pour réguler les hormones ou pour soulager la douleur, il doit être signalé au médecin. Après avoir détecté les médicaments pris, la posologie est régulée. Dans les cas extrêmes, les médicaments pris avant et après l’opération sont complètement arrêtés. Après l’opération, jusqu’à ce que les résultats de l’opération soient entièrement assis, l’utilisation de médicaments est interdite jusqu’à ce que les risques soient complètement éliminés. Les analgésiques qui rendent le sang plus fluide sont au sommet de ces médicaments.

Tabagisme et consommation d’alcool

Le tabagisme, ainsi que l’alcool, causent de graves dommages à l’organisme. En plus d’endommager les parties internes du corps, ils endommagent directement la peau et les tissus. Il est obligatoire d’arrêter ces deux substances nocives avant l’opération. En particulier, les fumeurs devraient arrêter de fumer environ un mois avant l’opération. La consommation d’alcool ne doit pas dépasser un verre par jour.

Le tabagisme affecte les fonctions respiratoires et empêche suffisamment d’oxygène d’aller aux cellules. Les tissus cutanés et les tissus conjonctifs qui n’atteignent pas l’oxygène de qualité provoquent des pertes esthétiques dans tout le corps, en particulier la zone du visage. L’alcool a également un effet similaire en augmentant ou en diminuant la glycémie. S’il n’est pas interrompu, il provoque une usure de la peau.

Régulation des habitudes nutritionnelles

Les principales structures qui les rendent pleines et droites sont les tissus adipeux. Les seins sont les principaux domaines où les calories dans le corps sont stockées. Il y a une croissance excessive des seins en raison d’une nutrition irrégulière et excessive. Dans les chirurgies d’augmentation mammaire, il y a une différence autant que les montagnes entre la croissance prévue et la croissance ainsi obtenue. Les seins qui poussent avec la suralimentation sont généralement sujets à l’affaissement. Il est également possible de parler d’une croissance amorphe.

Après avoir consulté le médecin pour une chirurgie plastique du sein et avoir poursuivi le processus, avant l’opération, vous devez contrôler votre nutrition. Il est nécessaire de vérifier la présence de tissus adipeux dans tout le corps, en particulier le tissu mammaire. Afin de la maintenir aussi stable que possible (une réduction excessive du tissu adipeux est également dangereuse dans la période précédant l’opération, car la planification de l’opération est basée sur la présence de tissus adipeux existants) suffisamment de calories doivent être prises. Les habitudes nutritionnelles qui peuvent provoquer une augmentation ou une diminution excessive des tissus adipeux doivent être évitées. Il sera bénéfique de manger de manière à réguler la glycémie. De plus, la coupe du sucre sera très utile à ce stade.

Préparatifs finaux avant l’opération

Suivre les conseils du médecin concernant votre vie quotidienne jusqu’au jour de l’intervention est suffisant pour garantir les résultats de l’opération. Cependant, malgré toutes les recommandations, certains préparatifs doivent être faits juste avant l’opération. La base de ces préparatifs est l’état psychologique.

Bien que l’opération soit simple et courte, les gens peuvent subir une pression psychologique en considérant le processus après l’opération. Dans ce processus, toutes les préparations nécessaires doivent être faites pour rendre la journée d’opération confortable. Il doit être planifié en détail de l’entrée de l’hôpital à la sortie. Les documents à emporter avec vous, la ou les personnes qui seront avec vous doivent être déterminés. En d’autres termes, tout type de soulagement psychologique devrait être inclus dans ce processus de préparation. En dehors de cela, aucune préparation physique ne doit être effectuée juste avant l’opération. Il sera avantageux de s’allonger avec un petit sac à dos à préparer à partir de matériaux qui peuvent être nécessaires de toute urgence.

Après une chirurgie d’augmentation mammaire

L’opération est assez simple. Comme les complications et les risques qui peuvent survenir sont limités, le processus après l’opération devient important. Le jour de la chirurgie et le moment de la chirurgie ainsi que le processus de sortie immédiatement après l’opération sont très importants. Les effets les plus intenses de la chirurgie sont ressentis au cours de cette période. Bien que l’opération varie selon la technique utilisée, certaines situations inhabituelles peuvent se produire avec certains effets habituels. Ce qui se passera dépend de l’état du patient.

Il est possible de diviser le processus après l’opération en trois. Le jour de l’opération, le processus de guérison qui commence à partir du jour de l’opération et se poursuit jusqu’à trois jours plus tard, et le processus de normalisation qui commence à partir du troisième jour et se poursuit jusqu’au deuxième mois, la vie du patient revient à la normale de jour en jour.

Journée d’opération

Les chirurgies d’augmentation mammaire prennent environ une heure. Une fois l’opération terminée, le patient est reposé pendant trois heures et est sorti. C’est ainsi que le processus fonctionne lorsqu’il n’y a pas de complications. Étant donné que le patient est sorti le même jour, les chirurgies effectuées sont généralement effectuées avant midi. Pour cette raison, l’hospitalisation est effectuée la veille du jour de l’opération ou très tôt le matin.

Bien qu’il soit simple, il est utile de garder à l’esprit qu’il s’agit d’une opération sérieuse avant afin de réduire les risques éventuels. Tout type de nutrition pouvant affecter les valeurs sanguines doit être arrêté complètement à partir de la soirée précédant l’opération. De plus, selon les conseils du médecin, aucun aliment ne doit être consommé le jour de l’opération.

Après l’hospitalisation du patient, divers tests sont effectués. Ces tests sont effectués afin de découvrir s’il y a des maladies qui peuvent être une contre-indication à l’opération qui ont été négligées dans le processus de préparation avant l’opération ou pour vérifier la présence de maladies infectieuses. Une fois les tests réussis, le patient est conduit en salle d’opération avec l’anesthésiste. Les dessins nécessaires sont réalisés dans la zone du sein et la patiente est sous sédation. Ensuite, le patient est endormi et la phase opératoire est lancée.

Après l’opération, le patient est examiné par le médecin qui a effectué l’opération. Les résultats de l’opération et l’état du patient sont évalués. Le patient peut se lever après s’être reposé sur le dos pendant environ trois heures. De plus, il n’y a aucun problème à manger et à marcher après avoir terminé cette période de repos. Le patient est prêt à être libéré dans l’après-midi en raison de l’opération effectuée aux premières heures. S’il n’y a pas de risque de complications, le patient sort. Si le patient ne le souhaite pas ou s’il existe un risque de complications, le patient peut être hospitalisé du jour au lendemain.

Douleur

Les techniques réalisées lors de l’opération sont assez simples. De plus, aucune douleur n’est ressentie du fait de l’opération réalisée sous l’influence de l’anesthésie. Les médicaments administrés selon le calcul de l’anesthésiologiste agissent pendant environ une heure. D’autres analgésiques peuvent être administrés en fonction de la situation afin que le patient ne ressente aucune douleur une fois l’opération terminée.

Très rarement, en raison des prothèses placées sous le tissu musculaire, une douleur peut être observée avec le mouvement des muscles, mais cette douleur est assez légèrement dosée. Avec l’arrêt du mouvement des muscles, la douleur disparaît. Cette douleur observée au cours des trois premiers jours disparaît complètement à partir du troisième jour.

Nutrition

Il est obligatoire de poursuivre les habitudes nutritionnelles initiées lors du processus de préparation de l’opération. Le patient peut manger immédiatement après la période de repos de trois heures après la fin de l’opération, mais le repas doit être léger. Bien qu’il s’agisse d’une opération simple, le corps est fatigué après les opérations d’augmentation mammaire. Afin de ne pas augmenter les effets de cette fatigue, des repas légers et sans matières grasses doivent être consommés autant que possible. Ce jeûne doit être poursuivi pendant un jour ou deux, puis un régime normal peut être commencé.

Période de surveillance

La chirurgie d’augmentation mammaire est assez simple, tant qu’elle est effectuée avec des procédures standard. En général, la durée ne dépasse pas une heure. De nombreux chirurgiens plasticiens dans notre pays prévoient également une intervention chirurgicale pour décharger leurs patients le même jour. Bien qu’il s’agisse d’une opération simple, il est préférable de garder le patient sous observation pendant un certain temps après l’opération, car l’évaluation des risques est essentielle. Il y a une période d’observation d’environ trois heures après la chirurgie d’augmentation mammaire. Avant le début de la période d’observation, un examen est effectué par le médecin qui a effectué l’opération. Ensuite, le patient est connecté à divers appareils et contrôlé pendant trois heures. Si aucun problème n’est observé à la fin de la période de surveillance de trois heures, le patient est libéré.

Statut psychologique

La principale attente des patientes qui entrent dans l’opération d’augmentation mammaire est l’amélioration de l’image esthétique. Comme les seins non esthétiques exercent une pression sérieuse sur l’état psychologique des individus, les attentes des patientes subissant l’opération sont généralement plus élevées. Il est possible de dire que leur état psychologique est mauvais. Bien que cette situation négative soit largement éliminée avec les consultations menées avant l’opération, il existe toujours un certain niveau de pression contre la possibilité de problèmes dans l’opération.

Une fois l’opération terminée, la pression psychologique peut continuer en raison de l’absence de la zone mammaire, de la présence d’œdème et de rougeurs. Cette pression se poursuit jusqu’à la fin de la première semaine, lorsque le patient peut obtenir la vue la plus réaliste des résultats de l’opération. Lorsque la patiente voit ses seins, elle régule rapidement son état psychologique et passe à la zone positive.

L’usage de drogues

Bien que la probabilité pour le patient de ressentir de la douleur dans le processus après l’opération soit assez faible, elle n’est pas nulle. Il est possible que les prothèses placées sous les tissus musculaires provoquent des douleurs inhabituelles lors des mouvements musculaires. Bien que ces douleurs disparaissent avec l’arrêt des mouvements musculaires, la consommation de drogues est recommandée par précaution.

Afin d’éviter de telles adversités qui peuvent survenir après l’opération, des analgésiques spéciaux sont prescrits qui peuvent soulager la douleur dans les tissus musculaires. Leur utilisation individuelle est plus efficace que leur utilisation régulière. Ils soulagent si la douleur commence à augmenter ou lorsqu’elle survient de façon inattendue. De plus, les médicaments arrêtés avant l’opération ou dont la posologie est modifiée sont à nouveau évalués après l’opération. Si cela ne compromet pas les résultats de l’opération ou les fonctions corporelles du patient, l’utilisation des médicaments concernés peut être reprise.

Durée de l’accompagnement et du séjour à l’hôpital

L’opération est très simple, permettant aux patients de sortir pendant la journée. Un patient sur mille est hospitalisé pendant une journée. Certains patients souhaitent rester à l’hôpital pendant un autre jour en raison de pressions psychologiques, bien que l’opération ait réussi.

Afin d’éviter de telles situations, il est avantageux que le patient soit accompagné par quelqu’un. Pendant la période de repos de trois heures en milieu hospitalier après l’opération, ce compagnon sera très utile pour répondre aux souhaits du patient. De plus, si une hospitalisation d’une journée est effectuée, le compagnon sera toujours très utile. En général, il serait raisonnable d’accompagner un être cher pour rendre le patient psychologiquement stable.

Risques, complications et effets secondaires

Comme pour toute chirurgie, il existe des conditions défavorables qui peuvent survenir lors d’une chirurgie d’augmentation mammaire. Alors que certaines de ces situations négatives ont une forte probabilité, d’autres ont de très faibles pourcentages. Le processus de préparation avant l’opération est très efficace pour prévenir toute situation négative qui pourrait survenir. Les examens, les changements de style de vie, la sélection des médecins et la sélection des prothèses visent uniquement à éliminer ces risques.

Après l’opération, selon la façon dont l’opération est effectuée, il est probable que 90% des saignements, des rougeurs, des cicatrices et des œdèmes se produisent. Cependant, tout cela est temporaire. L’infection, la perte de sensation, les déformations et l’affaissement sont des situations indésirables mais potentiellement défavorables. En accordant une attention maximale aux recommandations après l’opération, toutes ces situations négatives peuvent être évitées dans une large mesure.

Saignement, rougeur, œdème et cicatrice de chirurgie

Pour que la prothèse soit placée dans la zone sous le sein, des incisions doivent être pratiquées. Il existe quatre zones qui peuvent être coupées en standard. Chaque zone a ses propres conditions positives ou négatives. L’opération peut être réalisée avec une incision minimale, en effectuant une opération dans la région la plus adaptée à l’état du patient. La prothèse est placée sous la poitrine après les coupes à effectuer au niveau des aisselles, du mamelon, du nombril et sous la poitrine. Les incisions ouvertes sont suturées avec des points spéciaux, mais il existe un risque de saignement si un mouvement inverse est effectué. Ce risque survient en raison de points d’éclatement ou de points mal disposés.

Avec une petite intervention, le saignement peut être éliminé. Bien qu’il soit généralement considéré comme une complication mineure, si le saignement ne s’arrête pas, un médecin doit être consulté. De plus, des rougeurs peuvent apparaître dans les zones proches des zones de couture. Si l’éruption se situe dans les zones où la prothèse est placée, un médecin doit être consulté en raison du risque d’allergies.

La formation d’un œdème est définitivement observée après l’opération. L’œdème formé est situé entre la prothèse et le tissu mammaire. Généralement, elle diminue après une période de trois jours et change de densité en fonction du type de surface de la prothèse utilisée. L’œdème peut rendre les seins plus pleins qu’ils ne le sont. Un œdème peut prendre jusqu’à une semaine pour bien comprendre les résultats exacts de la prothèse mammaire. Quelle que soit la région entrée pour l’insertion de la prothèse, la cicatrice reste. Si la méthode utilisée est endoscopique, cette trace est assez petite et peut aussi être invisible selon la région affectée. Les marques sur l’aisselle et sous les seins sont largement invisibles. La zone du mamelon et du nombril sont plus visibles. Toutes ces cicatrices sont éliminées avec l’opération d’élimination des cicatrices réalisée à la fin de la deuxième ou troisième semaine.

Infection

Le système immunitaire du corps se bat constamment contre les substances étrangères qui peuvent pénétrer dans le corps. Le principal élément qui perturbe cette lutte est l’affaiblissement du système immunitaire pour diverses raisons ou des fissures dans la paroi défensive du corps. Les incisions faites pour l’augmentation mammaire sont comme de grandes fissures dans la paroi défensive du corps. Après l’opération, un soin maximum doit être apporté à l’hygiène des zones où l’incision est pratiquée jusqu’à ce que les points soient retirés. Dans les cas où aucune attention n’est accordée à la ou aux régions, l’hygiène n’est pas respectée, diverses bactéries peuvent s’installer dans ces zones et provoquer une infection.

Bien que l’infection semble être un problème local, elle peut présenter de graves problèmes si elle n’est pas traitée. Ces problèmes peuvent également mettre en danger les résultats de l’opération. Bien que le traitement de l’infection soit facile et soit fait avec des antibiotiques, il est très important de faire des efforts pour éviter d’être infecté.

Perte de sens

Aucun tissu nerveux n’est interféré pendant la procédure de placement de la prothèse mammaire. Il est possible de rencontrer une perte de sensation temporaire en général pour des raisons psychologiques ou des erreurs mineures pendant l’opération. Cette perte de sensation, généralement observée dans les muscles de la poitrine, est temporaire. Cette perte de sensation est due aux erreurs commises lors de l’implantation des prothèses mammaires placées sous le muscle. De plus, une perte de sensation dans le processus immédiatement après l’opération se produit en raison des médicaments d’anesthésie.

En général, bien que la perte de sensation soit un effet secondaire indésirable, elle n’est pas considérée comme très importante car elle disparaît après l’intervention. Les patientes qui subissent une perte de sensation après une opération de prothèse mammaire correspondent à un très faible pourcentage.

Affaissement

Après que le patient visite un chirurgien esthétique, des examens sont effectués. Le corps du patient est examiné, les demandes sont reçues. Le fonctionnement est prévu avec la meilleure méthode possible dans les conditions actuelles. L’anatomie corporelle, les caractéristiques de la prothèse et tout problème pouvant survenir pendant l’opération sont pris en compte lors de la planification de l’opération. À la suite de tout cela, on détermine comment et quand placer la prothèse. Rarement, les prothèses posées en raison d’erreurs dans la planification ou la mise en œuvre de l’opération ne peuvent pas être intégrées dans la région où elles sont placées. Pour cette raison, la prothèse glisse et l’esthétique de la zone mammaire est sensiblement déformée de l’extérieur en raison de la prothèse coulissante.

La probabilité d’affaissement après les opérations d’augmentation mammaire est très faible. Dans les cas où cela se produit, il est possible d’intervenir rapidement après quelques jours d’attente.

Choses auxquelles il faut faire attention 

Il y a certaines choses auxquelles le patient doit prêter attention pour que l’opération soit réussie et pour que les résultats soient maintenus après la sortie du patient. Grâce à la plus grande attention aux problèmes, la prothèse restera dans la position idéale et s’intégrera au sein dans sa position. Il est possible de diviser le processus postopératoire en trois. Les questions nécessitant une attention se trouvent également dans ces trois périodes. La première période est la période qui commence à partir de la fin de l’opération et se poursuit jusqu’au troisième jour, ce qui est très important. La deuxième période se situe entre le troisième jour et la deuxième semaine. La deuxième semaine au deuxième mois constitue la troisième période.

Les recommandations pertinentes préviennent à la fois la détérioration extrême des résultats de l’opération et visent à maintenir le confort du patient au niveau maximum. Étant donné que les opérations d’augmentation mammaire sont des opérations assez simples, le processus après l’opération est également très confortable. Afin de ne pas perturber ce confort, il est essentiel de porter une attention particulière aux points qui nécessitent une attention.

Activité physique et sports

Bien que les prothèses soient indépendantes de nombreuses structures corporelles, elles sont sensibles aux traumatismes externes. La chirurgie d’augmentation mammaire est simple, mais afin de fournir un bénéfice maximal, le processus après l’opération doit être effectué très soigneusement. Il est possible pour le patient de se lever et de faire avancer les choses environ trois heures après la fin de l’opération. Après une journée de repos à la maison, le patient peut reprendre le travail de bureau.

À partir du troisième jour (le septième jour recommandé), il peut commencer des sports très légers. Il est nécessaire d’éviter les mouvements qui forceront le groupe musculaire supérieur. Cela peut augmenter la gravité des sports à partir de la deuxième semaine. À partir du deuxième mois, le patient peut passer à des sports plus lourds. Le principal point auquel le patient doit prêter attention lors de l’exécution de toutes ces activités physiques est d’éviter les traumatismes au niveau de la poitrine.

Sauna, solarium, bain de vapeur, bain turc

Le sauna, le bain de vapeur et le bain turc sont des environnements publics. Ils sont également très sujets aux bactéries, même s’ils sont personnels. Il sera préférable de ne pas être dans de tels environnements après une opération avec une incision chirurgicale telle qu’une augmentation mammaire. De plus, elle doit être évitée des choses qui peuvent affecter à la fois la prothèse et le tissu mammaire, selon la nature de la prothèse. En règle générale, il est recommandé de rester à l’écart du sauna, du solarium, du bain de vapeur et des bains pendant deux mois après l’opération.

En particulier, le solarium qui exposera la zone du sein à la lumière ultraviolette doit être évité. Dans d’autres environnements, s’il offre un espace personnel et offre une hygiène maximale, il peut être entré sans aucun problème après avoir retiré les points de suture.

Douche

Les patients ne doivent pas prendre de douche pendant trois jours après la fin de l’opération. Si la douche est indispensable, la partie supérieure et inférieure de la poitrine doit être lavée séparément, le contact direct de l’eau avec la poitrine doit être évité. Dès le troisième jour, il n’y a plus de problème pour prendre une douche. Grâce au ruban protecteur qui protège la zone où la prothèse est placée, le contact de l’eau avec la zone est réinitialisé. Il est nécessaire d’éviter une chaleur excessive ou un froid extrême lors de la douche. Prendre une douche avec de l’eau tiède est suffisant pour protéger le corps des extrêmes excessifs.

Voyage et exposition extrême au soleil

Les opérations d’augmentation mammaire sont des opérations assez faciles si elles ne sont pas combinées avec d’autres chirurgies. Le patient, qui est sorti le premier jour, peut reprendre sa vie sociale sans problème dès le troisième jour. Il doit se reposer à la maison jusqu’au troisième jour. Ce repos est un moment critique pour à la fois surmonter la fatigue de l’opération et éliminer les effets psychologiques. Après le troisième jour, le patient n’a aucun problème à voyager, mais le patient doit s’abstenir de voyager jusqu’à ce que les points de suture soient retirés. Les changements de pression peuvent provoquer l’éclatement des points de suture et le risque de saignement. Il n’y a aucune restriction sur la route ou la mer.

Position de sommeil

Pour que la prothèse soit placée sur les seins, une incision peut être pratiquée à partir de quatre zones. En fonction de l’état du patient, des souhaits et du type de prothèse, le site d’incision est sélectionné. En général, une incision est faite à partir des zones du mamelon, de l’aisselle, du nombril et du mamelon. Étant donné que toutes les zones ouvertes coïncident avec l’avant du corps, une attention particulière doit être portée à la position de sommeil. Il est important de ne pas mettre tout le poids du corps en avant tant que les points ne sont pas retirés. La position de sommeil n’a aucun effet sur la forme des prothèses mais tout traumatisme doit être évité. Toutes les suggestions pour la position de sommeil concernent l’intégrité des points de suture.

Utilisation du soutien-gorge

Une fois la prothèse posée, elle doit être maintenue fermement dans la zone. Les corsets peuvent être utilisés pour compléter la phase d’intégration de manière saine, mais les soutiens-gorge de sport sont utilisés aujourd’hui. Après que le patient a quitté l’opération, le soutien-gorge de sport est porté. Ce soutien-gorge maintient également la prothèse placée dans la zone de la poitrine à un angle approprié grâce à sa structure oppressante. Les soutiens-gorge de l’athlète sont préférés, qui offrent un look serré au lieu de vêtements amples ou de soutiens-gorge amples dans la période de deux semaines jusqu’à la fin de la phase d’intégration.

Selon l’examen après la deuxième semaine, l’utilisation de soutiens-gorge de sport peut être poursuivie pendant une autre semaine ou la sélection de soutiens-gorge peut être libérée.

Des points de suture

Étant donné que l’un des principaux objectifs de l’opération est de fournir une apparence plus souhaitable, le nombre de points de suture réalisés dans les chirurgies d’augmentation mammaire est très faible. Étant donné que certaines procédures de prothèse sont effectuées avec une méthode de chirurgie complètement fermée, plus de trois à cinq points ne sont pas retirés. Étant donné que les points de suture sont retirés des parties inactives du corps, il n’y a pas de cicatrice visible après l’opération.

Le nombre de points réalisés même dans la plus grande augmentation mammaire ne dépasse pas quinze. A ce titre, il est possible de dire que le confort du patient est au maximum. Les sutures faites pendant la chirurgie n’ont pas besoin de pansements. Le ruban protecteur couvrant les points élimine le besoin de s’habiller. Avec cette bande, qui est généralement retirée le dixième jour, les points de suture disparaissent d’eux-mêmes.

Rapports sexuels

Après l’opération, aucune intervention ne nécessitera d’être abstinente sexuellement, mais il est utile d’éviter les rapports sexuels jusqu’à deux semaines après l’opération, compte tenu du lien entre les seins et l’activité sexuelle. Cet avantage est lié à garder les mamelons loin des impacts plutôt qu’à maintenir la santé. De plus, le maintien de l’effort dépensé pendant l’activité sexuelle sera utile pour soulager la fatigue après l’opération. Enfin, l’activité sexuelle peut être reportée afin de protéger le groupe musculaire supérieur, qui peut avoir des difficultés lors de l’activité sexuelle. Cependant, toutes ces recommandations adjacentes ne sont pas obligatoires. Vous pouvez clarifier cela en discutant avec votre médecin de votre situation particulière.

Processus de récupération post-opératoire

Après l’opération, aucune erreur extrême n’est commise et si les recommandations du médecin sont strictement suivies, le processus de guérison est assez confortable et le temps de récupération est tout aussi court. Les interventions avec les chirurgies d’augmentation mammaire sont efficaces bien qu’elles soient assez petites. Le faible nombre de points de suture, la sortie immédiate du patient et le retour du patient à sa vie sociale prennent plusieurs jours, ce qui prouve à quel point la période de récupération est courte.

L’état temporel du temps de récupération après l’opération peut varier d’un patient à l’autre. Les patients dont le corps est plus vigoureux peuvent récupérer complètement à partir de la troisième semaine, tandis que certains patients plus âgés sont considérés comme ayant récupéré à partir de la cinquième semaine. Les éléments tels que le retour à la vie sociale, le retour au travail, le retour aux sports et les voyages changent complètement pour le patient. En général, vous pouvez retourner à votre vie sociale le deuxième jour, effectuer des travaux légers le troisième jour, faire de l’exercice le septième jour et reprendre un travail pénible et des sports intenses le deuxième mois.

Examens médicaux réguliers

Plus la chirurgie d’augmentation mammaire est facile, plus il est difficile de maintenir les résultats de l’opération après l’opération. Cette difficulté provient de la sensibilité. Même la moindre intervention implique des calculs précis, car la raideur ou l’angle du sein peut être altéré en cas d’inexactitudes. La position et le volume de la prothèse peuvent également changer en raison de diverses erreurs.

Des examens médicaux sont effectués en continu depuis les premiers résultats après l’opération jusqu’aux résultats à long terme de six mois. Ces vérifications se poursuivent avec une fréquence décroissante et sont terminées au sixième mois. Le premier bilan a lieu immédiatement après la chirurgie. Le deuxième chèque a lieu à la fin de la première semaine et le troisième chèque à la fin du premier mois. Ensuite, selon la situation, l’opération se termine par deux ou trois bilans supplémentaires.

1. Can HIV + Patients Implant Their Breasts?

Yes! I the patient has a undetected HIV load, there is no excuse to unhappy. By carefully planning the whole process from beginning to very end, we ensure that our patients have the breasts they want.

2. Does HIV effect the health conditions during the Operation?

We can’t say that HIV does increase the risks, but it effects due to the viral loads.

3. Can every type of HIV+ patient have this operation?

No. It depends the level of active antibodies of HIV. After the blood test and other examinations we will decide with the patient best for the patients’ health.

4. Is there any extra precautions for HIV patients?

Of course. Our team and doctors treat everyone in a special way and for our HIV+ patients, to make them happy we use disposable tools and disinfect the environment.

5 For breast reduction or for breast implant operation, does price increase for HIV + patients?

Yes. Everything related to the operation and the process is disposable. That’s is why the price is higher.

6. I am an HIV+ patient. How should I decide the medical team?

Observe your doctor, medical staff and the environment and how they treat you and your disease. If you don’t feel yourself safe, we advise you to meet with another doctors.

7. Do doctors check for HIV or hepatitis in the blood work before breast augmentation?

It depends to the clinic. Some of them does not, but most of them does. If you are an HIV + patient and have not had a clinical blood test, this can have very dangerous consequences for you and your healthcare team during surgery.

8. Will my breast shape change in the future because I have HIV?

No, it won’t change. HIV+ effects your immune system not the way of the operation or your breast shape. But in the future it can vary depending on your weight gain or loss.

9. Do HIV + patients need to find an optimum time range to operate?

No. After the document you receive from your doctor that you will be eligible for the operation, we can perform a reduction or enlargement operation for your breasts that you will be in the desired size after the examination with us.

10. I am HIV + patient, I want to enlarge my breasts. Does the type of silicone I want affect my illness?

The implants are chosen that are most likely to give you the outcome you want. They will also explain the risks and benefits of different types of breast implants, and they will fully inform you to help.

Articles Liés

Messenger

Consultation

WhatsApp

Appel